Arthrite, arthrose : de nouvelles recommandations contre la douleur

Jun 2, 2018 par

Arthrite et arthrose ont pour point commun des douleurs chroniques au niveau des articulations. La Ligue Européenne contre le Rhumatisme (European League Against Rheumatism, EULAR) vient de publier de nouvelles recommandations sur la prise en charge de la douleur chez les patients atteints d’arthrite inflammatoire et d’arthrose. Santé Sur le Net vous en dévoile les principaux aspects.

prise en charge de la douleur articulaire au poignet

Arthrite, arthrose et douleur

Quelle est l’efficacité des différents traitements disponibles pour soulager les douleurs liées à l’arthrite ou à l’arthrose ? Telle est la question posée à un groupe de travail pluridisciplinaire par la Ligue Européenne contre le Rhumatisme (European League Against Rheumatism, EULAR). Ce groupe, réunissant 18 membres (professionnels de santé ou représentants d’associations de patients) originaires de 12 pays européens, s’est penché sur l’intégralité des travaux scientifiques ayant trait au traitement de la douleur, chez les patients atteints d’arthrite ou d’arthrose.

À savoir ! Quelle est la différence entre arthrite et arthrose ? Si ces deux pathologies ont en commun d’appartenir à la famille des rhumatismes et d’être douloureuses, elles n’en demeurent pas moins très différentes. L’arthrite correspond à une inflammation douloureuse d’une articulation, tandis que l’arthrose se définit comme une dégénérescence progressive de l’articulation. Leurs causes, leurs symptômes et leurs traitements sont donc très différents.

Sur les 2 914 études initialement identifiées, seules 186 ont été retenues par le groupe de travail et analysées en détail.

Huit recommandations générales de prise en charge

A partir des données de la littérature, les membres du groupe de travail de l’EULAR ont formulé 8 recommandations générales, pour aider les professionnels de santé à mieux prendre en charge les douleurs liées à l’arthrite et à l’arthrose.

Ces recommandations sont les suivantes :

  1. L’accès des patients à l’éducation thérapeutique ;
  2. La promotion de l’activité physique et sportive adaptée à la condition physique du patient ;
  3. La prescription d’orthèses, éventuellement avec des séances d’ergothérapie ;
  4. L’intérêt d’un soutien psychologique et social, en fonction des problèmes rencontrés par le patient ;
  5. La prise en charge adaptée des éventuels troubles du sommeil ;
  6. Une aide au contrôle du poids, en particulier chez les patients obèses, qui peut aller d’un simple suivi diététique jusqu’à une chirurgie bariatrique ;
  7. La prescription d’un traitement médicamenteux de la douleur uniquement en cas de besoin, conformément aux recommandations en vigueur actuellement ;
  8. La mise en place d’une prise en charge pluridisciplinaire, si le patient présente un autre trouble associé à sa pathologie articulaire.

Une prise en charge personnalisée et centrée sur le patient

Au-delà de ces recommandations, les experts ont proposé deux recommandations supplémentaires, qui concernent deux aspects bien particuliers :

  • La nécessité que le professionnel de santé prenne en compte les caractéristiques individuelles de chaque patient :
    • Les besoins et les priorités du patient par rapport à l’impact des douleurs sur sa qualité de vie ;
    • Les conséquences potentielles de la douleur, telles que l’incapacité, les troubles émotionnels, les problèmes sociaux, les troubles du sommeil ou l’obésité ;
    • Le moment l’évaluation du patient est la plus appropriée, par exemple au cours d’une consultation spécifique, ou bien lors d’une consultation de routine ;
  • La mise en place d’une prise en charge personnalisée de chaque patient dans le but de réduire au maximum à la fois les douleurs, mais aussi toutes leurs conséquences sur la vie quotidienne du patient.

Le groupe de travail souligne ainsi l’importance de centrer la prise en charge sur le patient, tout en prenant en compte l’ensemble des aspects associés à la douleur articulaire. De même, il est capital de parvenir à distinguer les douleurs localisées, des douleurs généralisées pour adapter plus finement les traitements antalgiques. L’ensemble de ces recommandations devraient permettre d’optimiser la prise en charge des patients souffrant d’arthrite ou d’arthrose.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– EULAR recommendations for the health professional’s approach to pain management in inflammatory arthritis and osteoarthritis. Geenen, Rinie and al. 2018. Ann Rheum Dis 77:797–807.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.