Arthrose : le suivi d’un programme d’exercices physiques à la maison

Mar 28, 2018 par

L’arthrose touche actuellement près de 6 millions de Français, un chiffre qui ne cesse d’augmenter d’année en année. L’activité sportive constitue l’un des piliers de la prise en charge de l’arthrose du genou, en raison des multiples bienfaits du mouvement sur le genou. Selon une récente étude australienne, le suivi régulier des patients est capital pour garantir l’efficacité d’un programme d’exercices physiques à domicile.

exercices physiques domicile

Arthrose du genou et exercices physiques

La pratique d’une activité physique est fortement recommandée chez toutes les personnes souffrant d’arthrose, et notamment d’arthrose du genou. L’exercice physique apporte de multiples bénéfices chez ces personnes :

  • Améliorer la mobilité du genou tout en renforçant la musculature autour de l’articulation ;
  • Réduire les risques de rechute ;
  • Favoriser la perte de poids ;
  • Améliorer la qualité de vie.

À savoir ! Même si le sport est conseillé aux personnes souffrant d’arthrose, la pratique sportive peut être néfaste à certaines périodes, notamment lors des poussées inflammatoires.

En cas d’arthrose du genou, l’activité physique doit rester douce et adaptée aux capacités spécifiques du patient. Lors des séances de rééducation, le kinésithérapeute peut renseigner et conseiller des exercices pour faciliter la mobilité du genou et renforcer la musculature autour de l’articulation. La pratique régulière d’un sport adapté est également conseillée. Le choix du sport doit être guidé par plusieurs critères :

  • Le plaisir procuré ;
  • Un sport peu agressif pour les articulations du genou (peu de flexions ou de rotations) ;
  • Le niveau de sport antérieur ;
  • Un rythme et une intensité adaptés pour ne pas forcer.

Un sport à adapter au type d’arthrose

Si certains sports sont d’emblée déconseillés aux personnes atteintes d’arthrose du genou, le choix d’une activité sportive est également étroitement conditionnée par le type d’arthrose. En effet, les spécialistes distinguent deux grands types d’arthrose du genou, selon la zone de l’articulation touchée :

  • L’arthrose fémoro-tibiale, lorsque l’arthrose touche la zone entre le fémur et le tibia. Les douleurs sont alors aggravées, si le poids du corps s’exerce directement sur les genoux.
  • L’arthrose fémoro-patellaire, lorsque l’articulation entre la rotule et le fémur est concernée par l’arthrose. Les douleurs sont accrues dès que la rotule est mise en contrainte.

En fonction du type d’arthrose du genou, certains sports peuvent être conseillés et d’autres déconseillés. Dans le cas de l’arthrose fémoro-tibiale, les sports les plus adaptés sont la natation, le vélo ou la marche sur terrains plats, tandis que dans le cas de l’arthrose fémoro-patellaire la pratique de sports avec appui sur le genou est possible, par exemple le vélo sur terrains accidentés ou l’aviron.

Dans tous les cas, l’important est de pratiquer une activité physique qui ne provoque pas de douleurs chez la personne souffrant d’arthrose. Si des douleurs surviennent, il faut soit changer de sport, soit adapter la technique et/ou le matériel.

Le suivi d’un programme d’exercices à domicile est-il prévisible ?

Le sport est donc bénéfique pour tous ceux qui souffrent d’arthrose du genou et des exercices physiques à domicile sont souvent prescrits aux patients par le kinésithérapeute. Mais les patients suivent-ils correctement ces exercices ? Est-il possible de prédire si un patient fera ou non ses exercices à la maison ? Pour répondre à ces questions, des chercheurs australiens ont analysé le cas de 341 personnes de plus de 50 ans (57 % de femmes), souffrant d’arthrose du genou associée à des douleurs importantes depuis au moins 3 mois.

Des exercices physiques de renforcement musculaire ont été proposés à ces patients, à raison de 3 fois par semaine. Les patients ont été suivis sur une période totale de 78 semaines. Les résultats de cette étude ont permis de décrire trois trajectoires d’observance (suivi du programme d’exercices) :

  • 47,4 % des patients avec un déclin rapide de l’observance à partir de la 12ème semaine de suivi ;
  • 45,1 % des patients avec une diminution lente et graduelle de l’observance tout au long de la période de suivi ;
  • 6,3 % des patients avec une faible observance dès le départ et sur toute la période.

L’étude du profil des patients dans ces 3 catégories a mis en évidence que les patients dont l’observance déclinait rapidement avaient en moyenne des douleurs moins fortes mais une fonctionnalité du genou plus importante que les patients dont l’observance diminuait lentement.

Malgré ces différences, il semble difficile d’identifier dès le départ les patients qui suivront le moins un programme d’exercices à domicile. Les auteurs soulignent donc l’importance de suivre régulièrement les patients atteints d’arthrose, pour les remotiver à effectuer ces exercices bénéfiques pour leur genou, à la fois sur le plan de la douleur et de la fonctionnalité.

Lire aussiSport sur ordonnance

Estelle B. / Docteur en Pharmacie

– Bouger avec l’arthrose. Retrouverlemouvement.fr. Arthrose du genou. Consulté le 28 février 2018.
– Trajectories of adherence to home-based exercise programs among people with knee osteoarthritis. Osteoarthr. Cartil. doi: 10.1016/j.joca.2018.01.009. Nicolson, P.J.A. and al. 2018.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.