Arthrose : quand poser une prothèse du genou ?

Apr 19, 2017 par

La prothèse totale du genou ou arthroplastie est parfois proposée aux patients souffrant d’arthrose. Cependant, les malades pouvant bénéficier de cette chirurgie doivent répondre à certains critères. Une récente étude américaine révèle qu’il faut souvent mieux attendre avant de passer sur le billard !

arthrose genou

La prothèse du genou, solution radicale contre l’arthrose

La pose d’une prothèse consiste à remplacer différentes parties de l’articulation par des éléments en métal (type titane) ou en plastique.

Dans la prothèse du genou, on remplace en général le plateau tibial et les condyles du fémur ; c’est-à-dire les parties cartilagineuses des deux os (tibia et fémur) abîmées par l’arthrose.

Il existe environ une dizaine de types de prothèse du genou.

prothese-genou

Différentes conditions doivent être réunies pour qu’un patient se voit proposer cette intervention chirurgicale :

  • Arthrose avancée (contrôlée radiologiquement) ;
  • Douleur ne cédant pas au médicament.

L’intervention dure environ une heure et demie. Une rééducation est nécessaire (généralement 15 à 30 jours). Ces prothèses permettent au malade de retrouver une flexion compatible avec les mouvements de la vie quotidienne. Le sport peut être repris au 3ème mois, sauf en cas de fort impact au sol (jogging, tennis…).

Quand poser une prothèse totale du genou ?

Une toute récente étude américaine s’est penchée sur les bénéfices en termes de qualité de vie de la pose d’une prothèse totale du genou. 4498 patients souffrant d’arthrose et âgés de 45 à 79 ans ont été recrutés. Ils ont été suivis pendant 9 ans.

D’un point de vue statistique, l’essai a révélé que la prothèse n’avait que peu d’effet sur l’arrêt du traitement médicamenteux et la qualité de vie ultérieure. Une précédente étude avait d’ailleurs mis en évidence qu’environ un tiers des personnes opérées continuait à ressentir des douleurs. L’enquête souligne cependant que les résultats sont très variables d’un individu à l’autre.

Il semblerait que ce soit les malades dont l’arthrose était la plus avancée qui tire le meilleur bénéfice de la pose d’une prothèse totale du genou. La décision d’opérer ne doit donc pas être précipitée…

Isabelle V., journaliste scientifique

Attendre un peu avant la prothèse du genou ! jim – Roselyne Péluchon. 07 avril 2017.
Isabelle V.
Isabelle V.
Vétérinaire
Passionnée de recherche clinique et pharmacovigilance
Garde un penchant pour nos amis à quatre pattes.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.