Arthrose : le paracétamol serait peu efficace

Apr 24, 2019 par

La douleur est au cœur des symptômes de l’arthrose. Mais comment soulager au mieux cette douleur chronique ? Si le paracétamol possède actuellement une indication en première intention dans le traitement de la douleur arthrosique, est-il réellement efficace en pratique ? Une récente méta-analyse s’est penchée sur ces questions et révèle que le paracétamol ne serait que peu efficace pour soulager les douleurs liées à l’arthrose.

arthrose-paracetamol

Paracétamol et arthrose

Parmi les symptômes décrits par les patients souffrant d’arthrose, la douleur revient systématiquement au premier plan. L’un des principaux objectifs de la prise en charge des patients arthrosiques est donc de soulager aussi efficacement que possible ces douleurs, généralement chroniques.

Parmi les options thérapeutiques possibles pour soulager la douleur arthrosique, le paracétamol arrive en tête dans l’arthrose de genou et de hanche. Pourtant, cette position pourrait être remise en cause, suite aux récentes données scientifiques.

Après plusieurs études semblant contredire l’intérêt du paracétamol dans le traitement de la douleur arthrosique, une revue de littérature a récemment été menée, en compilant et en comparant les données de 10 essais cliniques. Les résultats viennent d’être publiés et suggèrent une efficacité modeste du paracétamol pour soulager la douleur de l’arthrose.

Le paracétamol très peu efficace contre l’arthrose

Les auteurs de la revue de littérature ont analysé l’ensemble des données disponibles jusqu’à fin 2017 sur l’efficacité du paracétamol par rapport au placebo chez des patients atteints d’arthrose de genou et/ ou de hanche. L’effet du paracétamol a été évalué sur les critères suivants :

  • La douleur ;
  • La fonction physique ;
  • Les effets secondaires ;
  • Les problèmes hépatiques.

Au total, leurs analyses ont porté sur les données de 3 541 patients, âgés de 55 à 70 ans, traités avec des doses de paracétamol de 1,95 à 4 grammes par jour sur des périodes généralement inférieures à trois mois.

D’après les résultats obtenus, le paracétamol n’est pas associé à une amélioration significative de la douleur ou de la fonction physique des patients arthrosiques, par rapport au placebo. Ce manque d’efficacité du paracétamol était retrouvé quelle que soit la dose prescrite.

Le paracétamol bientôt remplacé par les anti-inflammatoires

Les résultats de cette revue de littérature, indiquant une modeste efficacité du paracétamol dans le traitement de l’arthrose, vont dans le sens des prochaines recommandations françaises, qui devraient être publiées bientôt par les experts nationaux.

Si le paracétamol n’est pas efficace, vers quels médicaments se tourner pour soulager les douleurs arthrosiques ? La Société Française de Rhumatologie préconise en première intention une autre classe de médicaments antalgiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), hormis chez les patients présentant une contre-indication médicale à ces médicaments.

Le choix de l’AINS devra tenir compte du profil de chaque patient, pour limiter le risque d’effets secondaires. Pour les patients de plus de 65 ans, l’association avec un inhibiteur de la pompe à protons est recommandée systématiquement. Dans tous les cas, l’AINS doit être prescrit à la plus petite dose qui s’avère efficace. Les AINS devraient ainsi progressivement supplanter le paracétamol dans le traitement de la douleur liée à l’arthrose.

Estelle B., Docteur en Pharmacie

– Paracetamol versus placebo for knee and hip osteoarthritis. Leopoldino, A.O. 2019. Cochrane Database of Systematic Reviews Issue 2: CD013273. DOI: 10.1002/14651858.CD013273. Consulté le 23 avril 2019.
Estelle B.
Pharmacienne
Spécialiste de l'information médicale et de l'éducation thérapeutique du patient.
Passionnée par les domaines de la santé et de l'environnement marin.
Rédige un contenu scientifique fiable avec des sources vérifiées en respect de notre charte HIC.

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée.